Des nouvelles des petits …

Il y a quelques semaines, j’ai affiché une photo de trois œufs de goélands argentés (Dur, dur d’être le troisième œuf).

Je mentionnais que l’oisillon qui sort du troisième œuf a généralement la vie plus dure que celle de ses frères ou sœurs. En effet, les deux premiers petits émergent souvent de leur coquille le même jour, tandis que le troisième œuf n’éclot qu’une ou deux journées plus tard. Cet oisillon est moins lourd, reçoit moins de nourriture, et grandit plus lentement que ses aînés.

Trois jeunes goélands argentés

Trois jeunes goélands argentés

Je suis retourné sur le terrain pour voir comment se débrouillaient les petits de cette couvée. Les trois semblent en pleine forme, mais un d’entre eux paraît nettement plus gros que les deux autres. Une variante sur le thème de l’inégalité grandissante des chances.
.
Survivront-ils jusqu’à l’âge adulte ? Bien des défis les attendent d’ici la fin de la saison estivale.

Pierre Giard (texte et photo), 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *