Quel bon vent vous amène ?

Si la région du Kamouraska est dans le vent, ce n’est pas seulement parce qu’elle est à la mode, mais aussi parce que la brise y est omniprésente. Bien sûr, le vent fait partie du quotidien de presque tous les secteurs côtiers. Toutefois, comme pour tout ce qui touche au temps qu’il fait, la banalité du sujet ne nous empêche pas d’en parler sans retenue. Nous avons analysé des milliers d’enregistrements de la station météo de La Pocatière… et nous y avons trouvé de quoi alimenter cette éternelle conversation !

Disons d’abord quelques mots sur ce qui cause les vents.

Le vent voyage des secteurs froids vers ceux qui sont plus chauds

Le vent voyage des zones de haute pression vers celles de basse pression. Ces écarts de pression sont eux-mêmes créés par des différences de température. Au-dessus des régions plus froides, on retrouve des zones de haute pression, et l’inverse dans les territoires chauds. En cherchant à s’équilibrer, les zones de pressions différentes provoquent des déplacements d’air. Ce sont ces transferts de masses d’air qui produisent les grands courants atmosphériques qui affectent de larges pans de la planète.

Sur le bord du fleuve, on observe des versions locales du même phénomène : les brises de mer et de terre. La différence de température entre le fleuve et les côtes provoque là aussi un déplacement des masses d’air. L’été, durant la journée, on peut ressentir une légère brise de mer provenant du large (zone plus froide) et se dirigeant vers le littoral (zone plus chaude). La nuit, si la terre est plus froide que la surface du fleuve, le mouvement inverse (brise de terre) peut être observé. Ces deux petites brises locales ont cependant tendance à s’estomper lorsque les vents dominants sont présents.

La station météo de La Pocatière

Environnement Canada possède un grand nombre de stations météo sur le territoire québécois, dont une à La Pocatière.

Nous avons analysé les données horaires de cette station pour une période de cinq années (de 2011 à 2015 inclusivement). Au total, ce sont plus de 43 800 observations sur la force et la direction des vents qui ont été faites durant cette période.

Cerfs-volantsL’anémomètre d’Environnement Canada enregistre les vents moyens et les rafales. Ces dernières sont plus brèves et plus violentes que les premiers. Ainsi, pendant une période où le vent souffle à une moyenne de 20 km à l’heure, par exemple, il est possible d’observer une bourrasque de quelques secondes qui atteint 60 ou 70 km à l’heure. Dans ce texte, on traite des vents moyens, mais pas des rafales.

De 2011 à 2015, la vitesse moyenne du vent à la station météo de La Pocatière fut de 14,6 km à l’heure. Cette mesure change selon les saisons, l’heure de la journée ou la direction du vent. Ce sont ces variations qui nous intéressent.

Les vents sont plus forts en après-midi

Le graphique suivant illustre la variation de la vitesse du vent selon l’heure de la journée. On peut constater que la brise est à son plus faible durant la nuit, et qu’elle atteint, toujours en moyenne, sa vitesse maximale au début de l’après-midi. Le vent semble donc se lever et se coucher avec le soleil.

Vitesse moyenne selon heure

Les vents sont plus faibles en été

Comme on peut le voir sur le graphique suivant, le vent souffle beaucoup plus fort durant les mois d’hiver que durant ceux d’été. Les vitesses moyennes les plus basses sont enregistrées pendant la saison de villégiature, soit en juin, juillet et août. Dès que le vent se lève à l’automne, les visiteurs semblent s’envoler avec les feuilles mortes.

Vitesse moyenne selon mois

Les vents forts viennent surtout du sud-ouest

Les vents dominants viennent surtout du sud-ouest (le suroît) et, dans une moindre mesure, du nord-est (le nordet).

Vitesse moyenne selon direction

Toutefois, lorsqu’on analyse séparément les vents forts (ceux de plus de 25 km/h) et les vents faibles (ceux de moins de 5 km/h), on s’aperçoit que les premiers proviennent presque exclusivement du sud-ouest, alors que les seconds sont répartis entre toutes les directions. Ainsi, on peut prévoir d’où viendra la prochaine grande brise, mais pas les souffles plus légers.

Vents forts selon direction

Vents faibles selon direction

Les vents froids viennent de l’est

On se rend compte facilement que le temps change avec la direction de la brise. En effet, en été, les vents d’est sont en moyenne de 5 à 7 degrés plus froids que ceux d’ouest. Par conséquent, un changement de direction des vents passe rarement inaperçu.
Même s’il n’amène pas toujours les vents les plus forts, le nordet est habituellement frisquet. Il y a peu de choses à y faire, si ce n’est enfiler sa veste.

Temperature moyenne selon direction

***

Le vent fait partie des gènes de notre région. Tout comme la beauté du Kamouraska, il est à saisir, mais facile à ressentir. Avec cette analyse des données de la station météorologique de La Pocatière, vous voilà fins prêts à commenter la météo lors de la prochaine journée venteuse !

Girouette-fermier

Texte et photo : Pierre Giard, 2016

2 réflexions au sujet de « Quel bon vent vous amène ? »

  1. Serge Dupont

    Salut Pierre,

    C’est vraiment intéressant comme analyse. Très fouillé, on voit que tu n’es pas une girouette!
    À+
    Serge

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *